jeudi 9 décembre 2021
Se Connecter à votre compte

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

    Si vous etes déjà abonné sur notre site et vous n'arrivez pas à vous connecter, contacter nous !

Créer son entreprise

entrepriseCela ne fait aucun doute que parmi les questions les plus fréquentes qui tourmentent l’esprit de nos jeunes motivés et ambitieux sont liés directement à la création d’entreprise. Mais pourquoi ?


Pas besoin d’aller par quatre chemins : pour vivre une vie plus riche. L’expérience prouve que la voie royale est celle de l’entreprenariat. C’est elle qui offre les joies de la productivité, l’adrénaline de la création et les justes bénéfices de nos efforts : l’indépendance financière.


Etre entrepreneur  c’est se sentir vivant et en charge de son propre destin. C’est l’unique solution pour se débarrasser des mauvaises blagues de notre boss et de ses manières odieuses de s’approprier nos nuits de travail : c’est l’outil idéal pour changer d’air et libérer sa créativité brimée.


Tous ces mots sonnent pas mal mais comment faire ?
 Il faut savoir qu’au Maroc La création d’une entreprise est devenue chose aisée. Deux à trois semaines suffisent. En effet, le lancement de la création des Centres Régionaux d’Investissement (CRI) en 2002 a rendu la tâche facile. Il s’agit en fait de guichets implantées dans les principales grandes villes du royaume et qui permettent de gérer auprès d’un seul organisme toutes les démarches administratives pour la création d’une société. Cependant, la création d’entreprise requiert un bon nombre d’étapes avant d’entamer les formalités administratives.

 

Etape 1 : L’idée du projet

Trouver l’idée

L’idée constitue le point de départ de tout projet de création d’entreprise. Elle peut résulter de son expérience, de son excellente connaissance d’un marché ou d’un métier, d’une idée de création déjà existante, d’une simple intuition, voire du pur hasard.


La définir et en valider la pertinence

La formalisation de l’idée est une étape nécessaire dans tout projet de création. Elle passe par la définition, en quelques lignes, du produit ou du service à offrir, de son utilité, de ses points forts et faibles, de ses avantages concurrentiels et des contraintes internes ou externes au projet.
Qu’elle que soit la nature de l’idée, il faut en évaluer la pertinence. S’il s’agit d’une idée nouvelle ou novatrice, il sera nécessaire de s’assurer qu’elle répond à un réel besoin et que le marché est prêt à accueillir l’innovation en question. Si l’idée existe déjà, son porteur devra réfléchir aux moyens de se différencier par rapport à des concurrents déjà installés sur le marché.


IdéePenser à la protection de son idée

L'idée en tant que telle ne peut être protégée. Par contre, il est possible, voire conseillé, de protéger l'expression ou l'application de votre idée (marque, invention, œuvre littéraire, etc.) : Différents types de protection sont envisageables et varient selon la nature de l'idée.


Etape 2 : Tester sa volonté d’entreprendre


La viabilité économique d’une idée de création d’entreprise ne garantit pas à elle seule la réussite du projet de création. Valider la cohérence entre l’idée et son projet personnel (prenant en compte sa personnalité, ses compétences, sa motivation) est nécessaire avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.
Il convient donc de réaliser un travail d’introspection, en toute transparence dont l’objectif est de répondre aux questions suivantes :
 - Quelles sont mes contraintes personnelles ?
 - Quels sont mes objectifs en tant que créateur d’entreprise ?
 - Quelles compétences sont nécessaires pour mener à bien mon projet ?
Une fois cette évaluation réalisée, le porteur pourra statuer sur les suites à donner à son idée de création. Trois choix sont possibles : poursuivre sa démarche, modifier son idée, l’abandonner.


Etape 3 : La réalisation du business plan

S’informer

Il est primordial d’étudier l'environnement de sa future entreprise afin de vérifier la faisabilité de son projet. Le porteur de projet devra ainsi s’informer sur :
- Les grandes tendances de son marché : caractéristiques, évolution et potentiel.
- Les acteurs de ce marché.
- L’environnement concurrentiel : nombre de concurrents, caractéristiques, offre proposée, etc.
- La clientèle ciblée : nature, besoins et attentes.
- Les opportunités ou contraintes liées au marché : innovations technologiques, cadre réglementaire, etc.
- Les principaux postes de coûts à prendre en compte dans les estimations financières. 

Business PlanRédiger son Business Plan

Une fois l’ensemble de ces informations collectées, le futur créateur sera amené à rédiger son Business Plan. Celui-ci synthétise l’étude de marché préalablement réalisée et s’intéresse à l'étude économique du projet (chiffre d’affaires prévisionnel, plan de financement, moyens nécessaires, choix juridiques et fiscaux).Il se présente généralement sous la forme suivante :
- Executive Summary (1 à 2 pages)
- Sommaire
- Présentation générale du projet
- Présentation des créateurs et de l’équipe
- Analyse du marché et environnement concurrentiel
- Produits et services offerts
- Stratégie marketing et commerciale
- Valeur ajoutée et différenciation
- Moyens mis en œuvre
- Montage juridique
- Prévisions financières
- Calendrier
- Annexes
Le business plan traduit la personnalité du créateur et représente la vision qu’il a de son entreprise et de son développement.

Définir sa stratégie commerciale

En parallèle de la rédaction du Business Plan, le porteur de projet doit définir sa stratégie d’entrée sur le marché. Il s’agit de définir les grandes orientations possibles permettant d’atteindre les objectifs fixés, notamment en termes de chiffre d’affaires, et d’effectuer des choix garantissant la pérennité de l’entreprise. Il est nécessaire de prendre en compte les éléments externes au projet mais également internes, à savoir les moyens mobilisables.
Cette étape passe par la définition précise de la cible à qui on s’adresse et du positionnement de l’entreprise, en ayant toujours à l’esprit sa pérennité. Définir sa stratégie constitue une phase cruciale de l’étape de création, pendant laquelle il faut faire preuve de créativité, de bon sens et d’intuition ; d’où l’importance de se faire conseiller par des professionnels.

Etape 4 : Trouver des financements

 

argent
 
Une fois votre Business Plan réalisé avec soin, il sera alors possible de chercher les financements nécessaires à la concrétisation de votre projet.
Parmi les moyens de financement mis en place par le système bancaire et d’investissement marocain on compte :
1. L'autofinancement : l'autofinancement permet de s'affranchir des problèmes de l'endettement, et de rester le seul décideur pour l'entreprise. Mais il est extrêmement rare d'avoir les moyens suffisants et il est parfois plus rentable de se financer par dette lorsque les taux d’intérêt sont à des niveaux bas.
2. Le "love money" : Il s’agit de l’argent de vos proches qui acceptent de vous aider à démarrer votre entreprise. Les projets innovants en particulier nécessitent  de présenter un prototype pour prétendre à un financement. Or, cette étape a un coût élevé qui peut être couvert par le love money.
3. L'emprunt : l'emprunt bancaire concerne tous types de projets. Il nécessite d'apporter soi-même un minimum de fonds propres et de supporter un certain niveau de risque. Les banques demandent souvent la caution personnelle du porteur de projet, qui doit par exemple accepter une hypothèque sur son logement ou le nantissement de ses biens mobiliers. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour le régime matrimonial de la séparation des biens pour protéger sa famille.
4. Le capital-investissement : Cette forme de financement n’est accessible qu'à certains types de projet, généralement innovants, à fort potentiel de croissance et assurant un retour sur investissement rapide.

Le recours au capital-investissement peu avoir lieu à différents stades du cycle de développement de l’entreprise. Généralement, les fonds d’investissement sont spécialisés selon la phase de développement à laquelle ils interviennent :

    - Capital risque ou amorçage : investissement dans des entreprises en démarrage
    - Capital développement : investissement dans des entreprises en développement, avec généralement au moins 3 à 5 ans d’activité. La prise de participation, qui se traduit le plus souvent par une augmentation de capital, a généralement pour but d’aider l’entreprise à financer des projets de croissance ambitieux

    - Capital transmission : Investissement dans les entreprises matures à croissance stabilisée. Le capital transmission correspond à la cession des actionnaires –souvent les créateurs -de leurs parts dans l’entreprise
Le capital-investissement prend la forme d’une prise de participation dans la société, souvent minoritaire. Ces investissements sont donc rémunérés non pas en intérêts, mais en plus-value au moment de la sortie du capital. Les capitaux-investisseurs ont l'avantage d'apporter de l'assistance technique, du conseil et de l'élaboration d'études qui servent de base à la mobilisation des fonds.


Etape 5 : Les formalités Formalités de création


La constitution des Centre Régionaux d’Investissement (CRI) dont on a parlés au début a fortement simplifié les formalités de création au Maroc. Véritables « guichets uniques », vous y trouverez des représentants des organismes suivants : OMPIC, CNSS, subdivision des Impôts, Tribunal de Commerce, Inspection du Travail et service de légalisation.
Les principales formalités de création d’entreprise sont les suivantes :
 - Établissement d’un certificat négatif (toutes les sociétés commerciales sont concernées sauf pour les entreprises individuelles n’optant pas pour une enseigne).
 - Établissement des statuts - acte notarié ou sous seing privé - (toutes les sociétés commerciales).
 - Établissement des bulletins de souscription et le cas échéant des actes d'apport (SA, SAS et SCA).
 - Blocage du montant du capital libéré (SA, SARL, SAS, SNC, SCA).
 - Établissement de la déclaration de souscription et de versement (SA, SAS et SCA).
 - Publication au journal d'annonces légales et au bulletin officiel (toutes les sociétés commerciales).
 - Dépôt des actes de création de société et formalités d'enregistrement (SA, SARL, SNC, SCS, SCA).
 - Inscription à la patente et identifiant fiscal (IS - IGR - TVA).
 - Affiliation à la CNSS (toutes les sociétés commerciales).
 - Déclaration d'existence à l'inspection du travail (toutes les sociétés commerciales).


Etape 6 : Installer l’entreprise et la developper


Passer de la théorie à la pratique constitue un virage décisif dans le parcours de l'entrepreneur. Néanmoins, son caractère excitant est à maîtriser afin de n'oublier aucun point essentiel. Avant de démarrer son activité, il conviendra ainsi de :
- Choisir et aménager ses locaux, en ayant bien à l'esprit que le local reflète l'image de l'entreprise.
- Informatiser son entreprise et s'équiper de logiciels de gestion, le cas échéant.
- Créer son site Internet, en veillant à bien le référencer.
- Choisir ses partenaires : assureur, banquier et expert-comptable notamment.
- Établir ses premiers documents commerciaux (cartes de visite, prospectus, modèles de factures, etc.).
- Recruter ses collaborateurs

Durant les premiers mois d’activité, l'entrepreneur aura à relever plusieurs challenges :
- Développer son réseau, en particulier en intégrant des organisations professionnelles, en rencontrant d'autres chefs d'entreprise et en s'appuyant sur les sites de networking professionnel.
- Mettre en oeuvre et suivre ses actions commerciales.
- Respecter les échéances fiscales et sociales.
- Contrôler la montée en puissance de son entreprise, en ayant recours à des formations si besoin.
- Suivre de près l'évolution de son environnement, grâce au réseautage évoqué précédemment, à l'abonnement à certaines revues professionnelles et à la lecture d'études sectorielles.
- Réagir à temps à certaines difficultés inéluctables, sans oublier d'en faire le bilan.

Consulter notre dossier en Vidéo

 

 



Source : www.marocentrepreneurs.com
Liens utiles : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9ation_d%27entreprise
                      http://www.cri.ma/entreprise/etp_pieces.htm
                      http://www.meknesinvest.ma/fr/investir/creer-votre-entreprise/procedure-de-creation-dentreprises.html



 

Connectez-vous pour commenter